Témoignages

Mr Pierre VIONNET, directeur d’école, secrétaire de mairie

« C’était absolument nécessaire, car la circulation, était devenue impossible et dangereuse. Une route déformée, un accotement débordant de 30 cm au-delà de la chaussée, des manœuvres de croisement et de dépassement rendues périlleuses… Tous ces facteurs étant étroitement ligués.  Aujourd’hui, la BN 433 bénéficié de meilleures normes de sécurité, chacun s’en réjouira ».

Pour la petite histoire, disons que la déviation passait tout justement devant l’école de Baudrières. : il a fallu faire très attention confie  M. Vionnet et comme il n’y eut aucun incident à déplorer, vous me voyez pleinement satisfait. »

Mr Pierre DUMONT, pensionné militaire «

C’est un tapis ! s’exclame M. Domont. Néanmoins, ce n’est pas dommage, elle en avait bien besoin !… » Pour ce riverain du hameau de Tenarre, les travaux ont constitué une sorte d’attraction. « Je vous dirai que j’ai pu regarder les machines tourner tout à loisir. J’émets cependant une réserve, et M. Dumont de nous montré son puits installé en plein milieu de la cour à 2 m du fossé placé désormais à un niveau de 30 cm en-dessous du niveau de la route. « J’ai bien peur que l’eau devienne polluée avec les infiltrations et le passage des camions transportant des carburants !… »

Mme Marie Claude GROS

« II y a eu quelques aléas : la poussière, le bruit, les cailloux qui voltigent sur les pare-brises des voitures et puis, désormais, les véhicules n’auront plus le droit de stationner sur les bas-côtés de la route ! Qu’importé, les travaux seront salutaires. Ils faciliteront dans une bonne mesure l’afflux de la circulation et Mme Gros d’ajouter en substance ? « Quand je pense aux multiples cahots essuyés auparavant avec les roues des convois agricoles butant à chaque instant dans les excavations ! »

Mr Henri CATTIN,

M. Henri Cattin, garagiste à Simandre, père de notre dévoué correspondant local et ami Guy Cattin, émet quant à lui une note de satisfaction.« Autrefois, dit-il, celui qui empruntait l’axe Chalon-sur-Saône-Bourg-en-Bresse passait par Tournus. La R.N. 433 n’était pas signalée puisqu’il n’y avait pas de panneaux indicateurs. L’amélioration incontestable facilitera d’une part l’augmentation du trafic et l’essor commercial, tout s’enchaîne précise M. Cattin, II faut également dire que les travaux n’ont pas traînés, seuls les agriculteurs seront peut-être gênés un tantinet en conduisant leurs vaches dans les prairies avec l’intensification du trafic ».Ainsi ces travaux exécutés à une période judicieuse précédant le premier runch des vacances et les travaux de la moisson contribueront indéniablement à la fluidité du trafic : voitures de tourisme, convois de grandes dimensions, passages des engins agricoles et cela à la satisfaction générale d’autant plus que le profil sinueux et accidenté s’en trouve considérablement réduit.

Mr Victor CLEMENT

Il semble bien Que les gens du troisième âge n’affichent  pas la même satisfaction, pour eux, les habitudes s’en trouvent singulièrement dérangés, ainsi que l’a commenté M. Victor Clément : « On n’aura pas plus de place sur la route et pour aller chercher de l’eau ça pose des problèmes !… En outre, les tuyaux d’évacuation des eaux seront aux frais des usagers. Bien sûr, ajoute le septuagénaire, ma cave va se trouver assainie, le bâtiment situé à 6 mètres du bord de la route sera moins humide, cependant à mes yeux la chose n’est pas bonne !… »